Que faut-il savoir sur les écritures comptables ?

Les sociétés qui se chargent elles-mêmes de leur comptabilité sont tenues à saisir des écritures comptables dans leurs propres comptes ou dans leurs journaux. Les écritures comptables constituent la matière première de base de la comptabilité. Elles sont également essentielles pour la production d’une donnée financière exacte et fiable. De ce fait, il s’avère primordial de comprendre ce qu’est réellement une écriture comptable.

Écriture comptable : définition

La comptabilité a en général pour objectif la production d’une information financière claire, sincère, comparable et fiable, et ce, de façon régulière. C’est pour cette raison qu’il faut enregistrer tout flux pouvant impacter l’établissement, c’est-à-dire son activité et son patrimoine dans les comptes. C’est sur ce point qu’il faut définir une écriture comptable. Elle sert en effet à traduire l’impact financier d’un flux dans les comptes de la structure.

Une écriture comptable représente en effet la transcription d’ordre financier d’un flux dans la comptabilité d’une société. Les flux peuvent être de nature diverse et variée : flux exceptionnels, flux courant, flux économiques, flux financiers, etc. Toutes les écritures comptables d’un établissement alimenteront les états financiers de ce dernier : annexe, compte de résultat, bilan, etc.

Caractéristique d’une écriture comptable

Afin de comprendre la caractéristique d’une écriture comptable, il faut savoir que cette opération revêt deux lignes au minimum. Les lignes doivent être ventilées en de nombreuses colonnes et doivent comporter différentes données.

L’opérateur de saisie doit se concentrer sur deux colonnes. Il s’agit notamment de la colonne débit et celle de crédit. Son opération doit y être éclatée selon la nature du traitement et son sens. Dans tous les cas, une écriture comptable comprend obligatoirement un débit et un crédit. Une fois que le responsable de la comptabilité à Bruxelles a fini de saisir l’écriture comptable, il doit constater l’équilibre entre la totalité des débits et celle des crédits. En matière de comptabilité, cela s’appelle mécanisme de la partie double. Il faut dire que l’écriture comptable est stable.

Par ailleurs, les écritures comptables doivent être justifiées d’où l’appellation « justificatifs comptables ». Pour les ventes et les achats, ces pièces représentent habituellement les factures. Pour l’institution bancaire, il s’agit des relevés de compte bancaire. Pour la caisse, il est question de brouillards. Pour les enregistrements associés à la paie, ce sont les journaux de paie ou encore les bordereaux de charges sociales.

Il est en outre vivement recommandé de numéroter ou d’identifier les justificatifs et de reporter cette identification dans l’écriture comptable afin de pouvoir retrouver rapidement et en toute facilité la pièce en cas de besoin. Pour les factures par exemple, il est judicieux de conserver le numéro de facture.

Pour ce qui est de la composition d’une écriture comptable, il faut prendre compte d’un certain nombre d’informations. Ce sont généralement le sens du flux, la somme d’opération, les comptes concernés le libellé de l’opération, la référence de la pièce justificative de l’opération et surtout la date de l’opération ou la date de facture.

Comment enregistrer une écriture comptable

En matière de comptabilité à Bruxelles, le comptable Forest enregistre une écriture comptable dans un dossier appelé couramment le journal comptable. En pratique, un journal centralisateur existe habituellement qui rassemble de nombreux documents auxiliaires. Ces derniers ont été créés en fonction du choix de la société. Les dossiers qui sont ouverts le plus souvent sont le journal des opérations diverses comportant les écritures de régularisation, les écritures d’inventaires, les enregistrements des déclarations de TVA. Vous avez également le journal de paie qui regroupe la saisie des écritures de paie ou encore le journal de caisse qui rassemble les enregistrements de la caisse. Le journal de banque, le journal des ventes et le journal des achats sont aussi les plus utilisés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*