Les moyens de financement possibles pour un investissement en parking

Investir dans un parking se présente comme un excellent moyen pour percevoir des rentes et devenir rentier sur le long terme. Pratiques pour les propriétaires de véhicules, les parkings constitués aujourd’hui des lieux sûrs pour garer sa voiture près de son domicile ou son lieu de travail. Cet article vous présente les moyens de financement possibles pour investir dans une place de parking.

 

Procéder à un emprunt bancaire

 

Les banques sont aujourd’hui flexibles en ce qui concerne le financement d’un investissement en parking. En fonction de la valeur du bien et de vos capacités de remboursement, elles peuvent vous prêter une somme à la hauteur des 75 000 €. Il vous suffit de remplir des formulaires et de fournir quelques pièces justificatives pour pouvoir débloquer un prêt. Si vous débutez dans ce type d’investissement, contentez-vous en premier lieu d’une place de parking. Une fois que vos activités commencent à porter leurs fruits, vous pouvez maintenant passer à la vitesse supérieure en achetant d’autres places de parking en plus.

 

Le budget à prévoir pour un investissement en place de parking

 

Le prix d’achat d’un parking peut dépendre de plusieurs facteurs en même temps : sa taille, son emplacement, sa qualité, les charges de copropriété… Les prix peuvent s’estimer à 8000 € pour une place de parking fermé et 15 000 € pour le cas d’un stationnement situé en province. À Paris, cette valeur peut atteindre les 25 000 €. Vous pouvez également acheter un parc de stationnement pour 8 véhicules à 100 000 €. En principe, plus un parking est mieux placé et mieux sécurisé, plus il s’acquiert cher. Une place de parking en box avec des vidéos de surveillance et un système d’éclairage est sûrement proposée avec un prix plus cher qu’une place de parking ouvert sur le marché de l’immobilier.

 

Les mentions légales liées à un investissement en parking

 

Un investissement parking ne requiert pas un suivi de réglementations légales sophistiquées sauf si le parking est loué avec un autre bien immobilier. En général, c’est le propriétaire qui définit le montant du loyer et le délai fixé pour un préavis au cas où il souhaite reprendre son bien. Il instaure ces règles en les soulignant dans le contrat de location. Avant d’imposer sa signature, le locataire est autorisé à proposer une négociation s’il souhaite modifier des clauses dans le contrat. Le parking commence à être loué au moment où les deux parties ont signé le contrat.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*