Les jeux du futur : réalité virtuelle, cloud gaming et gamification

Adieu les temps d’installation à rallonge et le budget jeux qui n’en finit plus de grossir ! Grâce au cloud gaming, tout est désormais dématérialisé pour des sessions de jeu à volonté, quel que soit le moment et l’endroit. Associé à la réalité virtuelle, il permettra à terme des parties toujours plus immersives tandis que la gamification s’infiltre progressivement dans le quotidien. On constate aujourd’hui que les jeux vidéo ne sont plus réservés aux seuls initiés et qu’ils promettent une liberté dont nous n’imaginons encore que les contours. Face à la guerre ouvertement déclarée que se livrent certains géants de la Tech, comment envisager le futur du jeu en ligne ?

 

Le Cloud Gaming, acteur phare de l’E3

Le cloud gaming, c’est la possibilité de jouer sur ordinateur, console, smartphone ou télévision à un jeu vidéo stocké sur serveur. Un concept qui n’est pas inconnu des nouveaux casinos en ligne tels que ceux présentés sur le site Jouerenlignefr qui appliquent depuis longtemps déjà ce principe à leurs jeux d’argent. L’amélioration des connexions Internet aidant, le nuage est déjà fort de 20 ans de perfectionnement et se transpose aujourd’hui à l’univers vidéoludique. Du simple boîtier lancé par G-Cluster permettant de lancer un jeu Internet sans téléchargement, nous sommes passés à l’offre de jeu en illimité du Xbox Game Pass, à l’ordinateur dématérialisé de l’entreprise française Blade ou au catalogue streaming bien fourni du service PlayStation Now.

Et l’E3 qui s’est tenu en juin à Los Angeles a démontré que certains ont encore de grands projets pour le cloud. Des jeux mobiles sur l’Apple Arcade de la firme à la pomme ou du cloud gaming sur console avec le xCloud de Microsoft, les idées fusent de toutes parts. Peu habitué au secteur des consoles physiques, Google se lance lui aussi dans la course avec son offre Stadia, un vaste service de jeux vidéo en ligne accessible sur tous supports. Parmi les jeux disponibles, nous retrouverons des titres attendus ou à grand succès tels qu’Assassin’s Creed : Odyssey (Ubisoft, 2018), Borderlands 3 (2K, 2019) ou The Elder Scrolls Online (Bethesda, 2014). Un nouveau service appuyé sur la puissance considérable des nombreux serveurs du géant d’Internet que les joueurs pourront découvrir au mois de novembre.

Quand la VR s’immisce dans le nuage

La réalité virtuelle, l’avenir du jeu en ligne ? S’il s’agit d’aller toujours plus loin dans l’expérience du joueur, l’association de la liberté totale et de l’immersion s’avère en effet inévitable. Pouvoir être à l’intérieur du jeu tout en se déplaçant librement ouvre des perspectives d’une incroyable attractivité et ça, les grands acteurs de la technologie l’ont bien compris.

Lors de la GPU Technology Conference de 2019, Nvidia a ainsi évoqué la mise à disposition prochaine de jeux streaming sur sa plateforme de cloud gaming GeForce Now. Une innovation que l’entreprise affirme avoir menée à bien en proposant un temps de latence minime. À noter que de nombreux casinos en ligne entendent aussi profiter désormais des atouts de la réalité virtuelle tant au niveau des tournois de poker que des décors de casino plus vrais que nature. Reste à voir la façon dont ces nouveautés prendront forme au fil des années à venir. La réalité virtuelle, elle, diversifie progressivement son offre en s’axant de plus en plus sur les activités du quotidien.

Le quotidien gamifié

Initialement destinée au seul secteur du jeu, la réalité virtuelle tout comme les activités dématérialisées gagnent du terrain dans tous les aspects de la vie quotidienne. Associée au travail en entreprise notamment, la VR permettra d’accroître la productivité et la créativité. Lors du CES 2019, HTC a ainsi présenté son Vive Pro Eye destiné aux professionnels tandis que l’Oculus Quest proposé par une firme de Facebook présente une interface virtuelle complète pour travailler, assister à des conférences et gérer ses mails.

En parallèle, sur un nombre croissant d’applications et de logiciels, on remarque l’émergence de certains codes du jeu vidéo destinés à fidéliser les utilisateurs. Il est question de points, de niveaux ou de récompenses, c’est la gamification ou l’application des mécaniques de jeu à un autre contexte. Un phénomène si populaire désormais qu’un sommet lui a été consacré il y a quelques années, à San Francisco. Plus que jamais, le virtuel porte notre utilisation des données numériques à un niveau encore jamais atteint.

Vers un bouleversement de nos habitudes ?

Depuis 2014, la proportion des utilisateurs de jeux mobile a dépassé celle des joueurs sur PC et console. Un écart qui n’a cessé de se creuser pour atteindre l’année dernière des revenus 2,1 fois supérieurs que sur ordinateur et 2,8 fois plus élevés que sur console. Une popularité à laquelle contribuent également les adultes de tout âge. Au-delà de l’aspect technologique, le cloud gaming influera également sur l’aspect économique en rendant superflu l’achat régulier de matériel et de jeux. S’il est encore trop tôt pour tirer le rideau sur les consoles, nul doute que le futur des jeux devra composer avec le virtuel. La généralisation de la prometteuse 5G en France attendue pour 2025 devrait aider à l’installation durable du cloud.