L’essentiel à savoir sur les taxis en milieu urbain

Souvent confondus par le terme « transports en commun »,les transports urbains désignent plutôt le transport individuel comme les taxis. Le milieu est dit urbain lorsqu’il y a une forte densité démographique et géographique telle que Paris, Marseille ou Lyon, … Il y a environ 20 000 taxis à Paris sur 60 000 en France. Cela veut dire que plus de circulation se fait en milieu urbain que dans les localités. Mais en plus de ces informations, il faut connaître vraiment l’essentiel sur les taxis dans les grandes villes.

Le métier de taximan

Les professionnels du taxi ont des intérêts qui sont très fortement différents selon leur type, leur statut, leurs affiliations,… Il y a pour cela 4 types de chauffeur de taxi sur les 60 000 en France. Les artisans, les locataires, les coopérateurs et les salariés sont les différents chauffeurs qui exercent en tant que taximan.
  • Les artisans possèdent la licence de taxi dit aussi une autorisation de stationnement. Ils peuvent l’avoir par le biais de la mairie ou l’acheter via un autre chauffeur de taxi. Le locataire utilise une voiture appartenant à une société. Le véhicule de la société en question a déjà une autorisation de stationnement dont le locataire peut en bénéficier.
  • Le locataire en revanche conserve la totalité de son chiffre d’affaires et règle la somme des charges de son activité.
  • Le coopérateur est également un chauffeur de taxi indépendant. Contrairement au locataire, le coopérateur a des parts sociales dans une coopérative où il est affilié.
  • Enfin, le salarié est un chauffeur travaillant pour une société privée comme Taxi 91. Il reçoit un salaire journalier et une prime sur la recette.
A savoir que les salariés et les locataires sont nombreux à attendre une licence gratuite pour devenir artisan. Et des milliers sont sur la liste d’attente pour avoir une licence de taxi parisien.

Les bons plans de déplacement en taxi

Se déplacer en plein centre-ville n’est pas aisé. Prendre un taxi est plus facile. Il n’y a plus de problème du stationnement. Il y a plusieurs taxis en ville et plusieurs manières de les prendre. On peut héler un taxi, le prendre dans une station ou faire une réservation en ligne comme dans le cas de taxi 91. Il est possible de héler un taxi mais il ne s’arrête pas quand il se situe à moins de 50 m d’un stationnement des taxis. Il est aussi probable qu’il est déjà réservé avec un lumineux rouge sur le toit. Cependant, le taxi est libre quand le lumineux est vert. Il peut se trouver également dans un couloir de bus et il ne peut pas s’arrêter. Il est aussi possible de choisir un taxi sur un stationnement. Toutefois, les chauffeurs de taxi respectent entre eux la règle du premier de la file va en premier. Pour la réservation en ligne ou par téléphone, le taxi 91 propose des services de qualité et sécurisé. Le taxi 91 a des prestations pour les services professionnels, une visite de la capitale et de bon prix avec des chauffeurs très sérieux et ponctuels. Néanmoins, faites attention au taxi clandestin. C’est un faux taxi qui n’a pas de licence. Le chauffeur de taxi pratique la profession de manière illégale. Pour connaître le vrai du faux taxi, c’est que le vrai taxi a un numéro de licence sur l’aile avant droite de la voiture. À l’intérieur du véhicule, vous pouvez apercevoir un horodateur et un compteur. Vous devrez également voir un lumineux sur le toit.

La tarification des taxis

Point 1

Premièrement, il faut savoir que les tarifs des taxis sont réglementés et encadrés par la loi. La tarification imposée par la loi concerne le prix maximal d’une course. De ce fait, le prix d’une course est composé par la prise en charge, le temps passé ou la distance parcourue et l’heure d’attente. Il peut être vérifiable sur le compteur du taxi.

Point 2

Deuxièmement, il faut savoir que le démarrage du prix est à 2,50 €. C’est le prix de la prise en charge. Le prix minimum d’une course est de 7,10 € avec la majoration et les suppléments. Ensuite, les tarifs en milieu urbain sont calculés différemment à partir des heures de pointe, la nuit, les dimanches et les jours fériés. Il y a donc une majoration de 50% pour les courses de nuit. Une majoration de 100% est indiquée en cas d’un retour à vide ou une réservation ou une course dans des zones périphériques. Pour les déplacements en hiver, il y une majoration dans la limite de 50% si le véhicule est équipé spécialement par des pneus hiver ou autre durant le trajet.

Point 3

Puis, concernant la période d’attente, elle débute en cas de réservation immédiate pendant l’arrivée du chauffeur au lieu de rendez-vous. Pour les réservations à l’avance, la période d’attente commence à l’heure du rendez-vous. Tout cela est donc marqué au compteur du taxi.

Point 4

Enfin, il y a également les suppléments. Il est applicable dans le cas de passager supplémentaire c’est-à-dire à partir du 5ème passager, y compris un enfant. Il y a également tarification supplémentaire pour la prise en charge d’animaux. Le chauffeur de taxi peut aussi augmenter le prix d’une course avec le transport de bagages et colis ainsi que la réservation à l’avance du taxi. Néanmoins, il ne doit pas y avoir de supplément pour le fauteuil d’un passager handicapé.

Pour conclure

Notée bien, une affichette est plaquée dans le véhicule. Ce sont des informations sur les conditions tarifaires comme le montant de la prise en charge, l’adresse de réclamation, … Pour le bulletin de course, la note doit comporter le numéro d’immatriculation du véhicule, le prix de la course minimum et le prix total, … Pour le mode de paiement, le taximan peut accepter un paiement en espèce. Tous les véhicules de taxi sont équipé d’un terminal de paiement électronique pour cela le chauffeur acceptent les paiements par carte bancaire. Toutefois, le chauffeur peut refuser les paiements par chèque si cela est indiqué sur l’affichage extérieur du véhicule.

2 Comments

  1. J’ai parcouru Internet plus de trois heures aujourd’hui, mais je n’ai jamais trouvé d’article intéressant.
    comme le tien. C’est suffisant pour moi. Dans mon
    Si tous les propriétaires de sites Web et les blogueurs fabriquaient du bon contenu comme vous, Internet sera beaucoup plus utile.
    plus utile que jamais.

  2. J’ai parcouru en ligne plus de trois heures aujourd’hui,
    Pourtant, je n’ai jamais trouvé d’article intéressant comme le vôtre. C’est suffisant pour moi.
    À mon avis, si tous les propriétaires de sites Web et les blogueurs ont fait du bon contenu comme vous,
    Internet sera beaucoup plus utile que jamais.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*